Les deux phases de la Geoulah d’Israël

La prophétie d’Ezéchiel, connue sous le nom de vision des Ossements desséchés, annonce la Geoulah d’Israël et décrit son processus: Prophétise sur ces ossements et dis-leur: Ossements desséchés, écoutez la parole de l’Eternel ! Ainsi parle le Seigneur Dieu à ces ossements: Voici que je vais faire passer en vous un souffle, et vous revivrez. Je mettrai sur vous des nerfs, je ferai croître autour de vous de la chair, je vous envelopperai d’une peau ; puis je mettrai en vous l’esprit, et vous vivrez ; et vous reconnaîtrez que je suis l’Eternel. (Ezéchiel 37, 4-6) Les os desséchés symbolisent la longue mort d’Israël. Cette mort fut la conséquence du rejet loin de Dieu et de l’exil millénaire loin de ta terre qui en était la traduction physique. Les lieux d’exil sont autant de tombeaux dans lesquels le peuple a attendu et attend la résurrection: Ainsi parle le Seigneur Dieu: Voici que je rouvre vos tombeaux, et je vous ferai remonter de vos tombeaux, ô mon peuple ! et je vous ramènerai au pays d’Israël. (Ezéchiel 37, 12) La vision d’Ezéchiel révèle que la Geoulah d’Israël s’accomplit en deux phases: une phase physique et une phase spirituelle. La phase physique de la Geoulah d’Israël Ezéchiel vit d’abord le rassemblement des os, leur revêtement de nerfs, de chair et de peau. Ceci traduit la résurrection physique du peuple sur sa terre, officialisée le 5 Yiar Tash’ah, 14 mai 1948, la première phase de la Geoulah, la phase physique: Je prophétisai comme j’en avais reçu l’ordre ; il se fit une rumeur, comme je prophétisais, puis un frémissement, et les os se rapprochèrent en s’ajustant l’un à l’autre. Je vis qu’il y avait sur eux des nerfs, qu’une chair s’était développée et qu’une peau s’étendait par-dessus, mais de souffle, il n’y en avait point encore. (Ezéchiel 37, 7-8) Dans l’attente de la seconde phase L’impulsion de la première étape de la Geoulah s’est éteinte depuis quelques années. Beaucoup des espérances premières mises dans le sionisme sont aujourd’hui évanouies. Le passage vers la deuxième phase de la Geoulah génère un malaise auquel chacun donne le nom de ses propres frustrations sans pouvoir affirmer avoir trouver la véritable raison du problème. Ezéchiel perçut ce désarroi et fit le juste diagnostic: de souffle, il n’y en avait point encore (Ezéchiel 37, 8)… La phase spirituelle de la Geoulah La première étape est certes dépassée, mais elle va se poursuivre en la seconde phase de la Geoulah, celle de la réception de l’esprit divin. La phase spirituelle est la Geoulah proprement dite. Elle sera plus remarquable, plus étonnante, plus extraordinaire que la première et surprendra le monde entier. L’esprit promis identifiera bien plus sûrement le peuple que ne peuvent le faire tous les éléments de son identité extérieure. Alors, Israël sera réellement Israël, la porte par laquelle Dieu s’exprime pour guérir l’humanité malade et pour achever son œuvre conduisant à la Geoulah éternelle. De même qu’Adam, issu de la poussière du sol, reçut le souffle divin pour devenir une âme vivante, ce souffle se répandra dans tout le peuple et fera de lui un peuple vivant: Il me dit: Fais appel à l’esprit, fais appel, fils de l’homme, et dis à l’esprit: Ainsi parle le Seigneur Dieu: Des quatre coins, viens, ô esprit, souffle sur ces cadavres et qu’ils revivent. Et je prophétisai, comme il me l’avait ordonné ; et l’esprit les pénétra, ils vécurent et ils se dressèrent sur leurs pieds, en une multitude extrêmement nombreuse. (Ezéchiel 37, 9-10)

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s