Abraham et l’election d’Israel

L’élection d’Israël constitue une étape capitale pour l’accomplissement de la Geoulah. Dieu choisit Abraham et le détacha ce qui tenait de son humanité adamique ancienne – contrée, famille, culture – afin d’engendrer au travers de lui une nouvelle postérité humaine. Israël allait être cette postérité destinée à recevoir la Geoulah divine et à la transmettre au reste du genre humain: L’Eternel dit à Abram: Quitte ton pays, ton lieu natal et la maison paternelle, et va au pays que je t’indiquerai. (Genèse 12, 1) Israël devint le canal forgé dans la masse humaine par lequel l’Eternel veut s’exprimer, éclairer, sauver et juger. Il forme comme le corps terrestre de la Divinité, son ambassadeur, le miroir dans lequel les peuples révèlent le fond de leur âme. Israël est l’instrument par lequel le Créateur veut rétablir le rapport à l’autre brisé depuis Adam. Il devint l’autre des nations, la main tendue de Dieu vers les hommes pour les ramener vers Lui et l’un vers l’autre: (…) tu seras une bénédiction (…) et par toi seront bénies toutes les familles de la terre. (Genèse 12, 2, 3) La nation ou le peuple qui accepte la bénédiction gratuitement offerte par la bonté divine au travers de son ambas¬sadeur, Israël, la recevra pleinement. Celui qui n’accepte pas l’ambas¬sadeur refuse Dieu et son salut. Il demeure par là même sous la malédiction d’Adam. Chaque peuple, chaque famille de la terre, chaque nation, doit être, à terme, jugé selon ses inten¬tions et ses actes dont Israël est le révélateur: Je bénirai ceux qui te béniront, et qui t’outragera je le maudirai (…) (Genèse 12, 3) L’alliance de Geoulah avec Abraham La Geoulah d’Israël et la promesse de rédemption de l’humanité qu’elle porte est inscrite dans l’alliance conclue avec Abraham, et avec les deux autres patriarches Isaac et Jacob. L’alliance avec Abraham possède deux caractéristiques essentielles: Elle est éternelle et inconditionnelle. Elle est une éternelle signifie que l’alliance avec Abraham est valide tant que ce monde existe: Cette alliance, établie entre moi et entre toi et ta postérité dernière, je l’érigerai en alliance perpétuelle, étant pour toi un Dieu comme pour ta postérité après toi. (Genèse 17, 7) Ainsi parle le Seigneur: Si mon pacte avec le jour et la nuit pouvait ne plus subsister, si je cessais de fixer des lois au ciel et à la terre alors seulement je pourrais repousser la postérité de Jacob et de mon serviteur David, en n’y prenant pas de princes pour régner sur les enfants d’Abraham, d’Isaac et de Jacob, quand je les aurai ramenés de l’exil et pris en pitié. (Jérémie 33, 25-26) La seconde caractéristique est que l’alliance avec Abraham ne possède aucune condition. Dieu a juré sur lui-même qu’elle s’accomplirait: Je jure par moi-même, dit l’Eternel (…) je te comblerai de mes faveurs… (Genèse 22, 16, 17) Les trois aspects de l’alliance avec Abraham L’alliance avec Abraham possède trois aspects: 1. La bénédiction et la multiplication d’Israël Je maintiendrai mon alliance avec toi, et je te multiplierai à l’infini. (Genèse 17, 2) 2. Le don de la terre d’Israël Je donnerai à toi et à ta postérité la terre de tes pérégrinations, toute la terre de Canaan, en possession indéfinie (Genèse 17, 8) 3. L’élection d’Israël pour la Geoulah de l’humanité Je bénirai ceux qui te béniront, et qui t’outragera je le maudirai et par toi seront bénies toutes les familles de la terre. (Genèse 12, 3) L’alliance avec Abraham ouvre à l’humanité au travers d’Israël une porte vers le ciel et ouvre à Dieu une porte sur le monde déchu. Désormais, la Geoulah sera conditionnée à l’alliance avec Abraham et à la réalisation de tous ses aspects. Ceux-ci deviendront, par voie de conséquence, les objectifs suprêmes d’at¬taque du Satan, à savoir: détruire le peuple d’Israël, lui voler sa terre, usurper son élection.

Advertisements

Geoulah d’Israël

Tous les prophètes, à commencer par Moïse, ont annoncé qu’après une longue période de malédiction et d’exil viendrait une ère de félicité: la Geoulah. En ce temps-là, Dieu se souviendra de l’alliance avec Abraham et, par sa bonté, accordera à Israël toutes les bénédictions de la Geoulah: Et pourtant, même alors, quand ils se trouveront relégués dans le pays de leurs ennemis, je ne les aurai ni dédaignés ni repoussés au point de les anéantir, de dissoudre mon alliance avec eux: car je suis l’Eternel, leur Dieu ! Et je me rappellerai, en leur faveur, le pacte des aïeux, de ceux que l’ai fait sortir du pays d’Egypte à la vue des peuples pour être leur Dieu, moi I’Eternel. (Lévitique 26, 44-45) Tes proscrits, fussent-ils à l’extrémité des cieux, l’Eternel, ton Dieu, te rappellerait de là, et là même il irait te reprendre. Et il te ramènera, l’Eternel, ton Dieu, dans le pays qu’auront possédé tes pères, et tu le posséderas à ton tour ; et il te rendra florissant et nombreux, plus que tes pères. Et l’Eternel, ton Dieu, circoncira ton cœur et celui de ta postérité, pour que tu aimes l’Eternel, ton Dieu, de tout ton cœur et de toute ton âme, et assures ton existence (…) Et le Seigneur, ton Dieu, te prodiguera des biens en favorisant tout le travail de ta main, le fruit de tes entrailles, le fruit de ton bétail, le fruit de ton sol ; car il se plaira de nouveau, le Seigneur, à te faire du bien, comme il s’y est plu pour tes ancêtres. (Deutéronome 30, 4-6, 9) L’Eternel est un Dieu d’amour, pour répandre sur son peuple de si sévères jugements, il s’est fait violence et a souffert avec lui. Aussi rien ne peut le retenir aujourd’hui que l’heure du relève¬ment est arrivée, de manifester à son peuple, Israël, la plénitude de son amour qui est sa nature véritable: Et je conclurai avec eux un pacte éternel, leur promettant de ne pas les abandonner et de les combler de bienfaits ; je disposerai leur cœur à me vénérer et à ne pas s’écarter de moi. Je prendrai plaisir à les rendre heureux et je les implanterai solide¬ment dans ce pays, de tout mon cœur et de toute mon âme. Oui, voici ce que dit le Seigneur: Aussi bien que j’ai suscité à ce peuple toute cette grande calamité, je lui susci¬terai tout le bonheur que je lui annonce. (Jérémie 32, 40-42) L’aurore de la Geoulah d’Israël, l’aurore de sa rédemption, a commencé à poindre. Des ténèbres du monde, l’Eternel va faire jaillir sa lumière et il commencera à le faire en Israël. La première mission d’Israël aujourd’hui est de se mettre en disposition de recevoir la Geoulah. Que chaque Juif – et chaque juste des nations (voir: Les nations) – s’apprête à prendre attentivement connaissance des promesses qui sont brièvement évoquées en ces pages, car elles constituent les termes du merveilleux contrat de Geoulah dont l’amour de l’Eternel, le Dieu d’Israël, le gratifie. C’est d’après ces promesses, seules, qu’Israël pourra développer justement son présent et son avenir. Israël, apprête-toi à être ce que depuis toujours tu as été destiné à être, sans l’avoir encore été !