D. console son peuple

L’aspect principal de la Geoulah est que Dieu veut consoler son peuple

après les peines incommen­surables de l’exil. De la même manière que le

peuple juif a subi une double part de châtiment (une pour ses fautes et

une en tant que prêtres des nations), Dieu lui prépare une double part

de consolation et de bénédiction:

 

Consolez, consolez mon peuple, dit votre Dieu. Parlez au cœur de

Jérusalem, et criez-lui que son temps d’épreuve est fini, que son crime

est expié, qu’elle a reçu de la main du Seigneur double peine pour

toutes ses fautes.(Isaïe 40, 1-2)

Ainsi l’Eternel a consolé Sion, a consolé toutes ses ruines ; il a

transformé son désert en Eden, sa solitude en jardin divin. Dans son

sein règneront la joie et l’allégresse, les actions de grâces et la

voix des cantiques (…) Oui, les rachetés du Seigneur

reviendront ; ils rentreront à Sion avec des chants de triomphe,

une joie perpétuelle couronnant leur tête ; joie et allégresse seront

leur partage, adieu douleur et soupirs.(Isaïe 51, 3, 11)

Là où s’étalait votre honte, on sera deux fois heureux ; là où

éclatait votre opprobre, on vantera son sort ; oui, dans leur pays

ils auront double héritage, une joie éternelle sera leur lot. (Isaïe

61, 7)

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s